Marguerite L'Africaine

- C'est peut-être choquant, mais c'est une réalité. Parce que la vie s'est durcie depuis la guerre, les relations entre les hommes et les femmes se sont durcies aussi. Cela dit, ces situations n'ont pas la gravité que nous pourrions y mettre. L'exubérance est l'adn du lieu. En Afrique, tout se dit et se vit très haut. Les gens en rajoutent tout le temps, on est toujours sollicité. D'ailleurs, quand les Africains installés ici voient le spectacle, ils sont morts de rire. Vu que, d'accord, les rapports de force sont musclés, mais les femmes sont très malignes et il y a beaucoup de joie dans tout cela. En plus, la présence sur scène de Gregory Duret, incroyable DJ belge baptisé DJ Fessé le singe, et icelle de la danseuse suisse-allemande Nina Williman, qui évoque la coopération suisse, toujours bienveillante, rappellent que l'Afrique est aussi le produit de l'Occident.le secret de l amour à l'africaine

SAC (Société africaine de culture), 1974, La civilisation de la femme dans la tradition africaine, Paris, Présence Africaine. En 2008, Nsekuye Bizimana révélait au monde le kunyaza. Cette technique africaine est «la caresse magique que chaque homme devrait connaître» pour satisfaire une femme. Esmé fait connaissance de l'Afrique, cliquez sur ce lien maintenant de ce monde-là, en fait partie pour finir, vit une grande passion que malheureusement elle ne peut assumer. Mais qu'importe? Le virus de l'Afrique est bien réel : une émotion toujours renouvelée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *